samedi, juillet 11, 2020
Accueil Visites Bordeaux les quartiers de Saint-Julien et Sainte-Eulalie

les quartiers de Saint-Julien et Sainte-Eulalie

[ad_1]

Il y a quelques semaines à peine Je vous ai invité à vous promener dans les Chartrons. Entre histoire et anecdotes, vous avez appris comment le quartier s’est développé au fil des ans.

Que diriez-vous d’une autre exploration de Bordeaux aujourd’hui?

Partez? Alors suivez-moi dans les rues de Saint-Julien et Sainte-Eulalie, où les murs vous racontent leur passé.

Quelques rues à pied

Place Saint-Julien

Anciennement connue sous le nom de Place d’Aquitaine, en hommage au duc d’Aquitaine, et plus tôt encore sous le nom de Place Saint-Julien, du nom d’un hôpital qui traite les lépreux et les pestiférés, la Place de la Victoire est maintenant populaire auprès des étudiants bordelais.

Le nom «Victoire» rappelle la Première Guerre mondiale; tout comme les cours de la Somme, de la Marne et de l’Argonne.

Face à l’Arc de Triomphe tel que nous le connaissons, l’ancienne porte médiévale Saint-Julien a été construite et démolie au XVIIIe sièclee Century de Tourny.

La porte d’aujourd’hui a été construite en pierre de Saint-Macaire entre 1753 et 1756 et créée par André Portier. Du côté de Sainte-Catherine, le pignon représente les armoiries de la ville. Côté carré, le sculpteur Francin commémore la rivière et l’agriculture.

Autour de la porte, Portier a imaginé deux carrés rectangulaires entourés de maisons à arcades, mais le projet n’a pas vu le jour.

Hommage au vin

Un obélisque en bronze et marbre rouge raconte l’histoire du vin et du vin depuis 2005.

A côté, les tortues de bronze font également référence au vignoble avec le nom des appellations bordelaises sur leurs carapaces.

Au n ° 1, la vigne prend racine depuis le XVIIIe sièclee Siècle. A l’époque, 6 pieds ornaient les murs de la porte Saint Julien (également pavillon de subvention). Cette vigne historique est vendangée et taillée chaque année.

Un peu plus loin sur la place, les étudiants en médecine sont accueillis par la nature et la science. Des statues marquent l’entrée de l’école de médecine à partir de 1876.

Rue Sainte-Catherine

La rue Sainte-Catherine mène de la place de la Victoire à la place de la Comédie. Son nom vient d’une ancienne chapelle qui a été construite en 1048 et démolie en 1835.

Il suit l’ancien tracé du Cardo Nord-Sud, formé par la cité gallo-romaine. L’artère est aujourd’hui la plus longue rue piétonne et commerçante d’Europe.

La place de la Comédie était la porte du Médoc, détruite en 1772.

Levez les yeux et découvrez la ferronnerie (ou cocu) qui sépare les balcons.

C’était aussi cette rue où Anne d’Autriche et Louis XIII. Allez à la cathédrale Saint-André et mariez-vous là-bas.

Les grenadiers de Poméranie accompagnant la future reine éclipsèrent quelque peu la procession du roi. L’idée était d’habiller les fermiers locaux avec des barbes et des uniformes et de les soulever sur des échasses pour donner plus d’éclat au cortège royal. Ils s’appelaient la compagnie des géants.

Rue du Grand-Rabbin-Joseph-Cohen

Traversez le 5 rue du Grand-Rabbin-Joseph-Cohen.

Le 8 septembre 1768, un ouragan frappe Bordeaux et la tour Saint-Michel, « la flèche », perd son clocher. La ville n’a aucun moyen de la reconstruire. Les années passent et la tour reste ainsi.

Soixante ans plus tard, une plateforme est en construction sur la tour pour recevoir une station télégraphique Chappe (je vous en ai parlé entre-temps) Ma balade dans le quartier Saint-Michel).

Les frères Chappe ont inventé un système télégraphique innovant: des sémaphores à bras articulés sont placés sur des tours (environ 8,50 m de haut) pour transmettre des messages. Les bras reproduisent jusqu’à 196 positions codées. Celles-ci sont copiées par un gardien de sécurité pour être communiquées à la prochaine tour à 5 à 15 km.

Pour que les messages passent d’une tour à l’autre, vous devez être sans pluie ni brouillard un jour. Un message destiné à Paris prend donc 3h30 au lieu de 60 heures à cheval.

L’une de ses tours était sur le toit du 5, rue du Grand-Rabbin-Joseph-Cohen. Pendant 12 ans, les bras ont été balancés pour transmettre leurs messages.

La synagogue est située ici au numéro 8 du grand rabbin Joseph-Cohen. Il a été construit en 1812 au cœur des entreprises juives par l’architecte Armand Corcelles. Détruit par un incendie en 1873, il a été construit en 1882.

L’un des murs est un hommage aux 550 déportés du train fantôme.

Le monastère des Annonciades

Arrêtez-vous au 54 rue Magendie et découvrez l’ancien couvent des Annonciades, classé monument historique.

Depuis des siècles, les rues de Saint-Julien sont animées par des femmes de faible vertu. Afin de recueillir le repentir, Jeanne de Valois a fondé le monastère des Annonciades avec la congrégation des religieuses Annonciades en 1519.

Pendant la révolution, le monastère a été transformé en salpêtre.

Puis, en 1808, l’endroit est racheté par les Sœurs de la Miséricorde. À partir de 1950, les nouveaux résidents étaient des délinquants mineurs. En 1995, les bureaux de la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC) s’y trouvaient.

L’église Sainte-Eulalie

Visitez l’église gothique Sainte-Eulalie en face de l’hôpital Saint-André. Construit sur le site d’une église romane, ce fut jusqu’au XX. Etendu et reconstruit e Siècle.

Regardez les coins et examinez les toits. Vous cacheriez une sculpture qui représente 3 léopards, les armoiries d’une puissante famille bordelaise enterrée dans l’église.

« The Wild Man » se trouve également sur les murs de l’église. Cette créature velue est née au Moyen Âge et évoque le mal.

Au fil des siècles, il est devenu un personnage de carnaval comme celui de Périgueux, où ce « Pétassou » y est mort en flammes.

Dans l’église de la chapelle Saint Clair se trouve une « baguette magique » du XVIe siècle e Siècle. L’œuvre représente Saint Roch et Saint Sébastien, protecteurs de la peste qui a submergé Bordeaux. Les habitants adorent la propriété avec ferveur et la louent dans l’espoir d’être épargnés par l’épidémie.

Le portail en fer forgé qui marque l’entrée de la chapelle Saint Clair est une pièce remarquable de Blaise Charlus.

Hôpital Saint-André

En face se trouve le premier hôpital laïc et communautaire de Bordeaux: l’hôpital Saint André.

Fin XIVeLe chanoine Vital Carles a légué ses terrains et ses bâtiments à la ville pour établir un établissement qui accueille des «patients pauvres» de tous horizons.

Pour diriger l’hôpital, il a nommé un gouverneur laïc et les jurés de la ville pour éviter de dépendre d’un ordre religieux.

Au fil des siècles, les bâtiments ont été reconstruits et agrandis selon des règles d’hygiène. La pharmacie est intégrée à l’hôpital. Pour devenir pharmacien, il faut faire un apprentissage, puis 4 ans de camaraderie. L’aspirant termine ses études par un « chef-d’œuvre », soit 4 préparations. Si vous êtes intéressé par la camaraderie, consultez mon rapport le Musée des Compagnons du Tour de France.

Le palais de justice

Place de la République, vous passerez devant l’ancien palais de justice, que l’architecte Thiac avait imaginé et construit entre 1839 et 1846 sur le site de l’ancien fort du Hâ.

Montesquieu, Michel de l’Hospital, Malesherbes et Aguesseau vous accueillent sur les toits.

À côté se trouve le monument aux morts, qui rend hommage aux victimes de la guerre de 1870 contre la Prusse.

Musée d’Aquitaine

Le Musée d’Aquitaine est situé au 20 Cours Pasteur et est installé dans l’ancienne Faculté des Sciences et Lettres depuis 1985.

Il a été fondé en 1783 par l’Académie de Bordeaux et s’appelait « Musée Lapidaire » et a commencé par des expositions archéologiques.

Elle raconte aujourd’hui l’histoire de la ville au fil des siècles à travers ses collections d’archéologie, d’histoire, d’ethnographie et d’expositions d’œuvres d’art, d’objets, de sculptures …

Place Pey-Berland

Pey-Berland est un archevêque bordelais du XVe sièclee Siècle, qui a marqué l’histoire de Bordeaux à travers diverses actions.

A cette époque, la France a repris l’Aquitaine. La guerre contre les Anglais et de nombreux pillages ont dévasté l’héritage de la région. Pey-Berland aide à sauver les églises et à créer des hospices pour accueillir les pauvres.

Pour l’éducation, il a également fondé une université de droit et de science pour la ville à ses frais, qui a été volée. Il s’assure que la moitié des sièges sont attribués aux plus modestes.

Palais Rohan

Le bâtiment est le siège de la mairie depuis 1837 et a été érigé entre 1172 et 1784 par l’archevêque de Bordeaux Ferdinand-Maximilien Mériadeck, prince de Rohan, sur le site de l’ancien palais de l’archevêque. Pour mettre en œuvre son projet, il a fait appel à l’ingénieur Joseph Étienne puis à Richard-François Bonfin.

Le palais est financé par l’aménagement du vaste marais du futur quartier Mériadeck.

Cathédrale Saint-André

La cathédrale, qui est un site du patrimoine mondial, est née romaine au 11ème siècle.e Siècle. Puis au XIIIe et XIVeDes siècles après de nombreuses modifications, son architecture s’est développée dans un style gothique.

En raison de la nature marécageuse du sol, la cathédrale repose sur des pilotis, des pieux en bois qui s’enfoncent dans la roche dure pour soutenir le bâtiment.

De plus, d’anciens ruisseaux comme la Peugue ont été enterrés et canalisés sous les rues du quartier.

La façade ouest est exempte d’ornements ou de sculptures car elle repose sur les murs de la ville.

Les grands événements dont elle a été témoin comprennent les mariages d’Anne d’Autriche et de Louis XIII, le mariage d’Eleanor d’Aquitaine et de Louis VII, roi de France en 1137, et de Bertrand de Got, élu pape en 1305.

Le clocher est situé à quelques mètres de la cathédrale au XVe Siècle, afin de ne pas fragiliser les fondations du bâtiment par les vibrations provoquées par les cloches.

Assez dit, voici les photos du voyage!

Les photos

[ad_2]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisment -

LES + POPULAIRES

ACCUEIL | Domaine viticole Château Cantinot Bordeaux

AOC Blaye Côtes de Bordeaux À PROPOSLe Château Cantinot est avant tout une histoire de famille. Après avoir vécu dans le monde maritime,...

15 meilleures choses à faire à Bordeaux (France) – The Crazy Tourist

Le nom de cette ville glorieuse est éponyme de la viticulture, et si vous êtes un aficionado, vous avez presque le devoir...

Top des bars à vins bordelais – Bordeaux Tendances

Cette semaine, nous sommes de retour avec un top des bars à vins de Bordeaux. Il y en a beaucoup et pour vous...